Exometries.net » Vacances » Voyager avec sa cigarette électronique : comment aborder la vape en Angleterre

Voyager avec sa cigarette électronique : comment aborder la vape en Angleterre

Aujourd’hui, la cigarette électronique est autorisée dans de nombreux pays. Cependant, tous les lieux ne sont pas accessibles aux vapoteurs. Lors d’un séjour, chaque voyageur doit appliquer les règles du pays d’accueil. En Angleterre, le fait de fait vapoter est autorisé dans toutes les villes. Voyager avec sa cigarette électronique : comment aborder la vape en Angleterre ?

Peu de restrictions pour vapoter en Angleterre

Le pays de la reine Élisabeth est l’un des plus ouverts pour les utilisateurs de cigarette électronique. La Perfide Albion organise même au mois d’avril le Vapril. C’est un mois qui est dédié à la promotion de la vape. La politique est assez souple concernant cette consommation, car elle est considérée comme moins dangereuse que la drogue.

Des déplacements facilités

Les voyageurs n’ont pas de souci à se faire lors de leur déplacement, car ils ne risquent :

  • ni amendes,
  • ni sanctions,
  • ni limite sauf dans les lieux publics.

Il est donc tout à fait possible de se déplacer en Angleterre avec son propre matériel et son e-liquide. Le vapotage est également autorisé dans l’ensemble du pays.

Quelques restrictions à noter

Même si le vapotage est fortement encouragé, il n’en est pas moins soumis à une restriction qui concerne les lieux publics. La réglementation interdit tout comme en France de vapoter dans les lieux publics. Les lieux où il n’est pas autorisé de fumer, il est également interdit de vapoter. La vape en Angleterre est donc largement légalisée par rapport à d’autres pays européens. Les voyageurs peuvent donc s’y rendre l’esprit léger. Il est possible de voyager avec sa cigarette électronique soit par voie terrestre, ferroviaire ou aérienne tout en suivant les recommandations des compagnies de transport.

Un pays très ouvert à la cigarette électronique

Il s’agit d’un pays très libéré en matière de cigarette électronique.

Un pays libre en matière de vape

En 2017, ce ne sont pas moins de 70 000 fumeurs qui ont arrêté de fumer grâce à la cigarette électronique. L’enquête a été réalisée en interrogeant 1 200 personnes chaque trimestre. Le ministère de la Santé s’est même lancé le défi d’éradiquer le tabagisme du pays dans une vision à long terme en mettant en avant le vapotage. Le pays considère l’outil comme un véritable sevrage. En Angleterre, le système de la sécurité sociale rembourse même la vape pour encourager sa consommation. En 2015, le royaume publiait un rapport qui établissait que « la cigarette électronique était 95 % plus sûre que la cigarette traditionnelle ».

Une commercialisation surveillée

Le pays supervise la commercialisation de ses produits que ce soit le matériel ou l’e-liquide. Ce contexte et la réglementation permettent de lutter contre le tabagisme. Le vapotage devient une réelle alternative pour aider le pays à inverser la tendance, car il engendre de nombreuses maladies chez les concitoyens. Cependant, même si le pays reste ouvert, certaines règles ne changent pas, notamment, concernant les mineurs. La vente de cigarettes électroniques à un mineur est tout à fait interdite. L’e-cigarette peut donc être intéressante, mais ne doit en aucun cas dispenser un fumeur de consulter un tabacologue ou un service anti-tabac.